… dis-moi tout ce que tu veux, mais dis-moi quelque chose !  🙂
  
Je plaisante, mais en fait, ce n’est pas drôle du tout : mon p’tit album risque de ne pas paraître avant la fin de l’année comme planifié. Plutôt en tout début d’année prochaine… dommage pour les cadeaux de Nowel.
  
Je vous tiendrai au courant…

* * * * * * * * * * * * *

  
Bon, à part ça, je ne résiste pas à l’envie de vous raconter ma mésaventure à la pompe hier 😉 :
  
Arrivée à Carr…ur vers 10h45 pour faire quelques courses et prendre de l’essence, une longue file de voitures depuis la route, une autre en face depuis le parking du supermarché ; il faut donc attendre pour passer à la station-service.
« Ma » file me dirige vers les pompes 24/24, ce qui ne me déplaît pas en soi, mais je me méfie : il n’y en a que 2 sur 3 qui sont apparemment en fonctionnement, je les repère.
  
11h05, mon tour arrive, je file vers une pompe où je viens de voir une personne se servir juste avant, et j’insère ma CB.
– « Carte invalide » – Bip – Bip – Bip…
Mince, je la reprends, frotte la puce, la bande magnétique, fais une incantation, tout ça, et réessaie.
– « Carte invalide » – Bip – Bip – Bip…
Il y a évidemment une voiture derrière moi, la dame s’agite. Je lui signale mon incompréhension avec les mains et sans doute une affreuse grimace, et retente le coup.
– « Sélectionnez votre carburant »
Ouf ! Je sélectionne, appuie sur « V » comme validation (et victoire !), et
– « Carte invalide » – Bip – Bip – Bip…
(Et merde)
  
Je vais voir la dame et lui explique. Elle descend, essaie avec sa carte, et reçoit le même message : c’est donc la pompe qui ne fonctionne pas – ce qui n’est pas plus rassurant, m’enfin bon. Je fonce vers la cabine où la caissière s’occupe des gens de l’autre file.
– Excusez-moi, madame, la pompe ne fonctionne pas, ma carte a été rejetée
– Non non, elle fonctionne très bien, une personne avant vous vient de se servir, c’est votre carte qui a un problème, essayez de frotter la puce
  
(Tadam ! je dégaine immédiatement mon gros argument)
– Nan nan : la personne derrière moi a AUSSI essayé sa carte, et elle a AUSSI été rejetée, il y a donc un problème à la pompe. Est-ce que vous pouvez la débloquer, et nous viendrons vous payer à la caisse ?…
– Non, c’est IMPOSSIBLE, je ne peux RIEN faire. Il faut que vous avanciez et que vous vous mettiez dans l’autre file, celle qui paie à ma caisse
(Ce qui veut dire refaire la queue côté parking et repoireauter 20 minutes au bas mot parce qu’elle ne peut rien faire DE SA CAISSE – mais peut-être qu’il y a quand même un moyen par ailleurs, j’imagine qu’elle peut appeler quelqu’un du magasin… ?)
  
– KOÂ ??? Refaire un tour ? Non mais, vous plaisantez ? Vous ne pouvez vraiment pas la débloquer ??? On ne va pas ressortir d’ici après avoir attendu 20 minutes et refaire la queue de l’autre côté !?… La dame et moi on va reculer et se mettre derrière la camionnette qui est en train de se servir.
(Il y a juste à côté de nous un Trafic qui fait le plein, visiblement ça fonctionne – et il n’y a pas de voiture derrière lui, donc nous ne prenons la place de personne…)
  
Je crie à l’autre dame de reculer sa voiture et de se placer derrière le Trafic, je ferai de même juste après elle. Entre deux, un monsieur très loin dans la file d’attente me demande ce qui se passe au 24/24, je lui crie de viser la pompe N°2 car la N°3 est douteuse, et la mienne, N°1 est bloquée.
  
Je reparle à la caissière à travers sa cage de verre :
– Excusez-moi, madame, je pense qu’il faudrait que les pompes soient signalées comme défectueuses, sinon il va y avoir des problèmes avec d’autres personnes et tout le monde va venir vour voir !
– Je n’ai pas de quoi les barrer maintenant, désolée. Maintenant, refaites le tour.
– Ah mais pas du tout, je vais faire comme je vous ai dit et comme j’ai dit à l’autre dame, reculer et me mettre dans la file du Trafic qui se sert en ce moment.
– Vous ne pouvez pas faire ça, vous devez AVANCER et refaire le tour, je vais appeler la Sécurité ! Madame ! Madame ! J’APPELLE LA SECURITE !…
  
Il y avait un monsieur en noir de la sécurité juste à côté (qui surveillait plutôt la circulation aux abords de la station-service, tellement il y avait de voitures dans tous les sens), inutile de vous dire qu’il ne s’est pas déplacé, sûrement qu’il avait tout entendu et vu.
Et inutile de vous dire que je n’aurais pas refait la queue de toute façon même s’il était venu me voir…
  
Résultat : j’ai reculé, j’ai pu prendre à 11h15 mes malheureux 15 euros d’essence sans gruger qui que ce soit (personne d’autre ne s’était engagé dans les 24/24) ce qui m’a permis de compléter le réservoir en prévision de la semaine + du trajet vers le Nord samedi… eh oui, il FAUT que j’aie assez de carburant…
Mais, beaucoup moins satisfaisant, j’ai haï une caissière pendant quelques secondes. :/
  
Attention à vous ! Et bon courage à toutes et tous, aujourd’hui et les jours suivants…
   
  

8 commentaires

  1. Dommage effectivement , je ne connaitrai pas l’histoire de cette petite grenouille tout de suite, je piaffe (rigolo non?) d’impatience maintenant que tu me l’as présentée, patience patience donc…
    Cf ton histoire à la pompe, j’aurais fait la même chose!
    Bises.

  2. Et bien, il t’en arrive pour prendre de l’essence !!

    Tu remontes dans le nord ???
    Si tu en as le temps, n’hésite pas à venir me voir.
    Gros bisous
    Cat

  3. Author

    Oui, Cat, une réunion de famille samedi midi – enfin, en espérant que tout ne soit pas bloqué. Et il faut aussi que nous puissions redescendre ensuite… donc je ne sais pas du tout ce que nous serons en mesure de faire. Gros bisous

  4. J’espère que tout va bien se passer dans les jours qui viennent.

    C’est dingue de voir ce qui peut se passer aux pompes et dont ton histoire est un exemple malheureux.

    Bisous, Séverine.
    Courage pour la fin de semaine.

  5. Author

    Et encore, ça s’est bien fini ! 🙂 Mais la tension était vraiment palpable, c’était fou.
    Bisous Quichottine, et bon courage à toi aussi si tu subis les à-côtés des grèves et manifs

  6. la pauvre grenouille, quelle est timide celle de la glace.
    Et quelle aventure à la station! Ça me pomperait tout ça.
    bises …

  7. Author

    Carrément pompant ! Et heureusement que je n’avais pas ensuite à attendre pour vérifier la pression des pneus, sinon j’aurais trouvé ça gonflant !…
    Bises, bon après-midi

Comments are closed.