Avant de vous expliquer « pourquoi je ne serai jamais… une fée du logis » (un autre jour), et de vous montrer la rénovation de ma malle aux trésors (encore un autre jour, mais si), un petit intermède créatif dont l’origine se trouve chez Quichottine, et plus précisément ici :
http://quichottine.over-blog.com/article-le-bestiaire-fantastique-2-51505419.html#articleSeul
Assez bas dans le tableau, le ver mi-fuge, mi-raisin apparaissait, dans un commentaire posté ici :
http://quichottine.over-blog.com/article-l-arbre-a-mots-du-vendredi-51919987-comments.html#comment63241336
  

(je reprends la scène décrite par Christian :
… J’ai donc cliqué avec gourmandise sur le titre du billet suivant : L’arbre à mots du ver !!! Oui, c’est ce que j’ai lu !
Et comme il m’en faut pas beaucoup pour partir en rêvant, j’ai imaginé une maman ver de terre interdisant à ses enfants d’approcher, dans un jardin d’Eden, de l’arbre à mots de la connaissance, les menaçant de devenir intelligents, d’apprendre à lire, à penser, à manipuler la nature et à empoisonner la terre, alors qu’elle est si bonne à manger, pour un honnête lombric de ver.
Tu me diras que ce n’est pas le titre complet !  Oui, mais la place laissée dans la note sur le Non avait amputé le « n » de sa deuxième jambe et laissé de côté « dredi ». Ainsi, de « vendredi », il ne restait que « ver » !
Je te rends donc ton ver, en le transformant en un animal curieux, un ver mi-fuge mi-raisin difficile à imaginer, surtout quand il a une rage de dents !
)
  
Je ne sais pas si la mienne (oui, c’est fille : elle a de longs cils) a une rage de dents, mais la colère la met visiblement dans tous ses états et elle prend progressivement la couleur violacée de certains raisins – ou de leur jus.
Voilà, les amis, j’espère que l’image vous a fait sourire…
  
Belle journée à vous !
  
  

14 commentaires

  1. Oui, bien-sûr qu’on « sourit » en regardant ce beau dessin, très parlant ou très lisant…peut-être qu’effectivement à trop connaître ou trop savoir, on devient nuisibles, pollueurs: bon je prends une sage décision, je ne quitte plus mon lit! (allez là, j’exagère).
    Bises.

  2. Author

    Naaan ! Sors de ton lit !!! 😀
    On n’est pas obligé de trop s’éloigner du « bon », je crois. Ce n’est pas le savoir qui rend nuisible, c’est sa mauvaise utilisation…
    Gros bisous

  3. Sourire… et grand merci pour cette belle image !

    Christian sera ravi sans aucun doute que tu l’aies pris au mot.

    J’adore !!!

    Passe une bonne soirée, Séverine.
    Ton ver sera dans l’arbre à mots de vendredi.

    Mille bisous pour cette participation !

  4. Author

    De rien, Quichottine, je t’avais dit que je la ferais… mais il fallait juste un peu de temps ! ^^ C’est vraiment une scène très drôle qui est passée par hasard dans les pensées de Christian !
    Gros bisous et bonne soirée !

  5. Trop chou !!!
    Je vais aller voir la Quichotte 😉

  6. :-))) J’adore !

    Le dessin … pas le ver-mi-… !!!

    Bisous, Séverine, et félicitations !

  7. Author

    :-))) Merci Midolu !

    Je remarque qu’on pense à moi quand il s’agit de dessiner des lombrics ou des abeilles, maintenant, c’est drôle… 😉
    La prochaine fois (à l’automne, normalement), ce sera encore un autre animal, ça promet ! :-)))

    Bisous à toi, et belle journée

  8. Author

    Merci à toi, Quichottine !
    Je me suis bien amusée, avec ce ver.
    Gros bisous et belle journée

  9. J’adore ton histoire et encore plus ton dessin ! J’adore les délires de ce genre quitte à passer pour une farfelue !!!

  10. Author

    Zip de Zoup, moi aussi, ça m’amuse beaucoup !!! Il faut rire, dans la vie, et prendre les choses au… 3e degré au moins, sinon quelle tristesse ! 😀
    Belle journée à toi

  11. Merci, Séverine pour son illustration du ver (mi-fuge, mi-raisin) au pied de l’arbre à mots.
    Les raisins de la colère sont bien présents dans le « pelage » de la reine des lombrics.
    Je n’en espérais pas tant ! Bravo pour cette mise en image.
    Jadis Dieu le père fit la même scène à Adam et Eve, aussi nus que tes deux gentils vermisseaux. Mais si les bipèdes ont transgressé le bons sens en tentant de dominer le monde, les humbles vers de terre y sont restés fidèles.
    D’ailleurs, si on pousse un peu plus loin la réflexion, il faudra bien un jour changer de mode de société si nous voulons que notre espèce survive ! Mais cela nous entrainerait trop loin, et le coup de balai nécessaire est si grand qu’il faudrait que tous les (presque) virtuoses de la remise en ordre du salon s’unissent pour signifier aux gouvernants de changer de route.

    Bises du grillon

  12. Author

    Merci à toi, Christian, pour ton passage ici, et à l’origine de ce post, pour la belle idée de départ. Tu sais, je ne suis même pas sûre qu’en unissant nos voix, nous parvenions à nous faire entendre par ceux qui – pour le moment – dirigent notre petit monde !… Ils sont sourds autant qu’aveugles. Ou bien sont-ils sûrs de « s’en sortir » malgré tout ?… Parfois, je doute qu’ils aient le moindre bon sens.
    Allez hop, un grand coup de balai ! 🙂
    Bises à toi, et belle journée

Comments are closed.