Les fleurs des alpages sont les confettis que lance le printemps sur les prés pour célébrer l’été.


Sylvain Tesson, « Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages » (2008)


  
Et sinon – je vous interdis de rigoler, hein – il m’est arrivé un sale tour en fin d’après-midi, j’ai failli perdre un oeil.
Enfin, un verre de contact, plutôt.
 
Mais pour moi, c’est pareil.
  

  
Je SAIS maintenant qu’il est grand temps pour moi d’aller chez le coiffeur, mais c’est un tel supplice, à chaque fois…
  
  

  

5 commentaires

  1. Quelle belle citation,je ne l’a connaissais pas et ces couleurs sont sublimes.
    Franchement,j’adore les couleurs et les formes que tu as donné à cette toile
    c’est magnifique
    tu as vraiment un grand talent
    bisous et merci à toi

  2. Author

    Merci plutôt à toi, ma Pat. Que cette image te réchauffe ! Aujourd’hui on en a bien besoin, tu ne trouves pas ? 🙁
    Bisous

  3. comment ? tu as failli perdre un oeil ? 🙁

    jolie citation , beau tableau comme d’habitude !
    gros bisoussss
    tite marie
    ps: les petits attendent la suite de fil qu’ils adorent !

  4. Author

    Héhéhé, pas d’inquiétude, je me suis seulement pris une grosse mèche de cheveux dans la figure, et ça a presque fait sauter ma lentille de contact ; et j’en ai pleuré pendant 10 minutes, ça fait un mal de chien !!!

    Bon, pour la suite de Fil, il faudra que j’en parle à l’éditrice 😉
    Merci beaucoup, en tout cas, pour ton compliment, je n’imaginais pas que ce premier essai serait autant apprécié, je suis vraiment contente.

    Gros bisous !

Comments are closed.