Pour le Festival du Livre de Jeunesse de Rouen (26ème édition, qui se déroulera les 5, 6 et 7 décembre 2008).

Format : 21×29,7 cm.
Technique mixte : acrylique, fusain et stylo.

(toutes ces expressions de notre belle langue sortent bien entendu du petit moulin à paroles que manipulent les deux enfants, sans mot d’air-ation…)

MERCI A TOUS ET TOUTES, amis, famille, poètes et poétesses, qui embellisez mes journées !!!Juste sous ma contribution au concours (via la Maison des Illustrateurs, pour le Festival du Livre de Jeunesse de Rouen), les vôtres :Tout n’y est pas, mais presque : le « mot d’air – ateur » n’a quasi rien enlevé à vos merveilles.

MOTS D’AIR !!!
Pour participer à ce concours il ne faut pas manquer de souffle…
Enfin, c’est mon avis…
KERFON LE CELTE
http://blogs.aol.fr/kerfon/kerfonhommeaffable/

J’manque pas d’air…
A deux pas de son aire
(Oyez bien)
Un aigle royal erre
(Puis soudain)
Il remarque un pauvre hère
(Un lapin)
Il le prend dans ses serres
(D’assassin)
Puis lui fait prendre l’air
(L’air de rien)
Pour un dîner d’enfer
(Stop et fin)
KERFON LE CELTE

J’espère que ce n’est pas un projet en l’air. Voilà ma participation à ton appel d’air.
Pourquoi est-ce que je prends cet air con, primée que je suis, de justesse, au tir à la carabine ?
Voilà l’histoire.
Pour cette représentation au grand air, l’air ambiant était chaud même si j’avais l’air conditionnée. Et pourtant, soudain, la balle, libre comme l’air, par l’air pulsée, a fendu l’air épais. Tête en l’air, la crosse en l’air, j’avais fait pression sur la gachette.
D’ordinaire, je n’aime pas prendre mes grands airs, mais ça… il fallait le faire ! L’air compressible m’a valu une peine incompressible.
MARIE

Nous sommestous des êtres éphèm’air…!
Nous avançons avec un regard anxieux sur l’éphèm’air’rides…
KERFON LE CELTE

Surtout ne pas oublier de s’équiper d’un air-blague, dispositif humoristique impératif contre le choc des mots…
Que voulez-vous, je suis un grand humoureux…
KERFON LE CELTE

N’oubliez pas l’air bus…
Il ne faudra pas, non plus, oublier cette histoire d’aérophagie bovine (Dico, le veau qu’a bu l’air)
Mais surtout, il ne faut pas oublier d’ouvrir les fenêtres pour laisser échapper l’air rance…
KERFON LE CELTE

La main de l’artiste à ne se laisse pas distrAIRe par des commentAIRes 😀
TITE MARIE
http://blogs.aol.fr/krystal00351/Krystal00351/

A tous ces jeux de mots, j’adhère !
BISIAUXFAMILY

Attention :
Le moulin à paroles est très souvent un moulin à vent…!
Aussi, il est dans l’air du temps de posséder sa propre manche à air…
(ne pas confondre avec la Chine des rues autrement dénommée manche à hères »)
KERFON LE CELTE


Et voilà : clap clap clap clap clap !…