Aujourd’hui, c’était la fameuse « Journée du travail décent », pendant laquelle se déroulaient à la fois des manifestations dans les villes, des grèves, notamment dans l’Education Nationale (peu suivies, apparemment), etc.
Créée en 2006 dans un esprit de « solidarité », cette journée a en ce moment d’autant plus d’écho auprès des personnes qui travaillent que la crise financière et la crise du pouvoir d’achat les touchent malgré tout ce qui a été annoncé il y a un an et demi par qui vous savez…

Au fait, c’est quoi, le travail décent ?

Salaires corrects, pénibilité (physique) du travail limitée… ?

Ce midi, un dossier du JT de France 2 concernait le stress au travail. Une psychologue était invitée, qui apparemment suivait le phénomène depuis plus de 10 ans et disait que l’on était tombé dans des situations de souffrance psychologique extrême, et que, d’une manière générale, les gens étaient de plus en plus malheureux au travail. Vraiment malheureux.
Ce n’est pas une légende urbaine, ça. Pression des résultats, harcèlement moral, manque de reconnaissance, compétition entre employés – pour les cadres, je ne vous dis même pas…

Alors, c’est quoi, le travail décent ???

8 commentaires

  1. Un travail décent :
    Surtout qu’au boulot, nombreux sont ceux qui ne gagnent pas de mille et des cent…

    KERFON LE CELTE

  2. Author

    Oui, les « travailleurs précaires », ça me laisse songeuse. Ca ressemble à ce qui se passait au début du 20ème siècle, par exemple.
    Régression ?

  3. Travail décent ? Il n’y a déjà pas de travail pour tout le monde et cela ne va pas s’amélliorer avec la crise. De plus en plus de personnes ne se poseront même plus la question de savoir ce qu’est un travail décent mais aspireront simplement à trouver un travail.
    Gros bisous tout plein et bonne journée.

  4. Je pense cependant qu’avec la récession nous ne nous dirigeons pas vers une amélioration de la chose…

    KERFON LE CELTE

    PS : Le faire-part de décès de feu Aol est paru sur son ancien blog…

  5. Author

    « Il n’y a déjà pas de travail pour tout le monde », pas sûr !!!

    N’entend-on pas en permanence : classes surchargées, pas de personnel pour l’accueil des enfants, l’accompagnement des malades ou des personnes âgées, certaines administrations débordées, pas moyen de trouver un plombier, un couvreur, un carreleur, un menuisier, manque de personnel dans les hôpitaux, manque de médecins généralistes et spécialistes, etc…

    Il y a là quelque chose qui m’échappe… et je ne suis pas certaine que la récession ait grand chose à voir avec ça, même si hélas elle risque de faire couler de nombreuses entreprises en plus de faire couler beaucoup d’encre.

    Bonne journée à vous

  6. Il n’y a plus d’abonnée au numéro que j’ai demandé ????

    KERFON LE CELTE

Comments are closed.